Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 mars 2011 3 23 /03 /mars /2011 07:42

 

Photos-classees-divers-066.jpg                              Au départ de BLAUZAC (Gard)

 

                                                 Photos classées divers 014                                      Capitelle possédant un étage

     

       Ce dimanche 20 mars 2011, le groupe des Esclots, avec pour accompagnateurs René et Pierre, est parti en direction de la frontière des Cévennes pour une rencontre avec les vestiges d’un passé. La mission de nos guides était de nous conduire dans la garrigue à la recherche de ces cabanes de paysans que l’on appelle ici des Capitelles

      Capitelles, en référence à chapiteau dans le département du Gard ou Bories, dans celui du Vaucluse. Deux appellations différentes pour des monuments aux techniques de constructions semblables, à peu de choses près.

      Si, pour les Capitelles, l’étymologie est arrêtée à celle de chapiteau, celle des Bories veut se distinguer par des origines aux racines multiples, dont deux parmi d’autres peuvent être retenues.                         Photos classées divers 059

      L’une est notée dans le dictionnaire de Paul Cayla. Elle fait référence à une unité de surface des terrains agricoles. Terrains qui comprenaient sur leurs sols une ou plusieurs  constructions en pierres sèches dont le nom était inspiré du latin Borium que l’auteur rapproche à celui de Buron. Il s’agit, là, également, de cahutes montées avec des techniques approchantes de celles des Capitelles et des Bories que l’on retrouvent sur les plateaux Lozériens, du Gévaudan et Photos classées divers 013plus largement en Auvergne.

 

        Le sommet de la toiture est fermé par cette lourde pierre.

 

      L’autre hypothèse parle d’étables à bœufs, Bovaria, Bovis en latin, puis Borie. Deux désignations différentes pour des monuments similaires. Il s’agit, généralement, pour ces deux modèles, de petits édifices réalisés en pierres sèches extraites à même les sols environnants, choisies, mais posées en l'état, sans taille particulière les unes sur les autres et sans aucun lien. Leurs constructions d’un poids considérable relèvent d’un savoir faire qui a fait ses preuves en matière de solidité. La conclusion du toit en forme de voûte fait appel à un équilibre d’ensemble fort ingénieux quant à la disposition de ses éléments qui en ferment son sommet.                                               

      Si l’architecture des édifices se trouve avoir des points communs pour ce qui concerne ces deux départements voisins, l’origine du nom de Borie faisant référence aux bovidés pose toutefois questions. En effet les terrains arides des alentours de Gordes, des monts de Vaucluse sur lesquels se trouvent moultes Bories ne revêtent pas les qualités de terres à pâturages aptes à pouvoir nourrir des animaux aussi consommateurs de verdure !. Il reste à penser que les bœufs qui servaient aux labours, étaient montés de la plaine avec le fourrage servant à leur nourriture le temps de la saison des cultures !!                                                        

      Mais revenons aux Capitelles. Nous sommes pour la journée sur de magnifiques sentiers  Gardois longés par de  larges murailles épaisses comme des fortifications à la Vauban. Elles sont, pour la plupart d’entre elles, restaurées avec soins par des associations de bénévoles ou par les propriétaires, pour ce qui concerne les domaines privés.  P1010988[1]

 

      Le circuit est fléché. Il tournicote au milieu des champs de vignes et de bosquets de chênes verts. Contrairement aux Bories, implantées sur des espaces caillouteux, secs et en plein soleil, les Capitelles se trouvent sous une végétation arborée. Elles se cachent au milieu d’une nature accueillante.Toutes sont entourées d’un mur d’enceinte délimitant un territoire qui peut, pour certains, s’évaluer à un hectare et plus.                                                                                               Photos classées divers 049

        L’époque de leurs constructions, quant à elle, reste sujette à des annonces mentionnées comme étant fantaisistes par les historiens qui se veulent réfléchis. En effet, certains ‘’érudits’’, sans preuves archéologiques, sans archives crédibles les ont datées, qui du néolithique ou remontant aux Ligures et pour d’autres aux Vaudois. Ces thèses parlant d’une ancienneté aussi lointaine ne semblent pas fiables. Les bâtiments étant élevés à même la terre et sans aucune fondation n’auraient pas pu résister aux turbulences du temps et n’auraient, par conséquent, pas pu laisser les vestiges que l’on peut rencontrer sur cette partie de notre territoire..

      Plus sérieusement, un testament de 1630 ( sous le règne de Louis XIII ) de Guillaume Amalric, laboureur de son état et résident à Moussac, mentionne pour la première fois le nom de Capitelles comme étant un bien répertorié sur le domaine lui appartenant. Il semblerait qu'à partir de cet écrit officiel rien ne prouve, à quelques dizaines d’années près, une existence antérieure à ce temps pour ce qui concerne ces constructions sur notre sol.           

                                                          Terme en pierre délimitant une propriété

 

                     Photos classées divers 057

      Les Capitelles, comme les Bories, avaient pour usage principal une fonction d’abri pour l’outillage et pour le bétail. Cependant, certains de ces édifices comprenant plusieurs pièces, dont certaines à l’étage, ont sans doute servi de logement soit à l’année, soit pour la saison agricole ou d’estive pour les bergers. Il n’est pas exclu également que des charbonniers, nombreux dans ces forêts propices à la fabrication du charbon de bois jusqu'à la fin du XVIIIe siècle, aient utilisés les capitelles comme habitation.  Des citernes creusées dans la roche et destinées à collecter les eaux pluviales sont encore visibles à proximité de certaines de ces constructions. Elles semblent témoigner d’une vie sédentaire de personnes ayant vécues sur les lieux.

      Dans le Vaucluse, près du hameau de Travignon et sur la piste des Lays en particulier, grand nombres de ces réservoirs, appelés localement des ayguiers, taillés dans le calcaire et recouverts d’un petit bâtiment du style Bories ou Capitelles, attestent de cette probabilité.

      A noter que nous ne sommes pas les seuls à avoir des vestiges construits de la sorte. En effet, ils s’en rencontrent en Espagne, en Italie, en Suisse, en Grèce, au Pays de Galles, en Irlande et même en Palestine.

 

      Superbe la ballade. Riche grâce aux associations et à leurs bénévoles, qui pierre après pierre, remontent, restaurent ce que le temps a abîmé ou avait détruit.Photos classées divers 043

 

 Cependant, faute de main d'oeuvre spécialisée, les pierres des édifices effondrés sont quelquefois utilisées pour la construction de mazets provençaux de type classique.

                                                                

 

       Ballade riche de l’histoire de ces paysans qui ont, voici plusieurs siècles déjà, construit ces centaines de Capitelles autour de Nîmes et Uzès, pour ne parler que de cette région Gardoise.    Photos classées divers 034

       Merci à tous ceux, qui par respect d’une mémoire à entretenir, font renaître ce que les anciens nous ont laissé comme marque de leur passé.                            

 

             ''L’histoire avance, mais demain est sans avenir s’il ne prend pas le passé pour fondation'' .                    

 

Note de l’auteur : Certains éléments de ce récit sont inspirés d’informations recueillies sur Internet.

 

                                                                                                                                                                                                                                        numérisation0007-copie-1

                        Capitelle et Borie. Acrylique sur toile.  

 

                                                       Marcel Tauleigne  DSC 8473 A

Partager cet article

Repost0

commentaires

jackie 24/03/2011 00:51


Bonsoir Marcel.
Votre article sur les capitelles est instructif et agrémenté de jolies photos. On voit bien les différences entre les capitelles et les bories. J'ai appris des choses trés interessantes, même à mon
âge ça fait du bien.
Vous avez le Don d'écrire avec des mots qui incitent à lire et à vouloir connaitre la suite, ce dont je vous remercie.
Bon jeudi Amitié jackie


Présentation

  • : Le blog de Marcel Tauleigne
  • : Il s'agit d'un blog dont l'objectif principal sera de présenter mes occupations de loisir. Mon travail d'écriture, ma peinture, ainsi que ma passion pour le sport,dont je m'apprète à commenter certains souvenirs.
  • Contact

Recherche