Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 septembre 2013 1 09 /09 /septembre /2013 21:30

Au départ du refuge du Petit Montcenis             

Sur les traces d’Annibal !

                                     

                           Le col du Petit Montcenis, celui du Clapier son voisin, restent des légendes sans fin concernant les itinéraires que cet intrépide conquérant aurait emprunté…..A ce sujet, je note qu’il reste de nombreux points à éclaircir !

 

  Au-refuge-du-petit-Moncenis.-Trait-d-histoire-a-propos-d-A.jpg

 

 Au refuge du Petit Montcenis....... Clin d'oeil     

 

           D’abondantes autres traces ou hypothèses de ses possibles passages pour franchir les Alpes se retrouvent dans des traités que d’autres historiens prennent pour des foutaises.

       Ses marques retrouvées en Italie, son armée et ses éléphants sont quant à eux des faits avérés.

          Qui un jour arrivera à percer ce qui représente encore de nos jours un vrai mystère ?.

                                 ___________________

 

              Vanoise.-004.jpg

 

  Le lac du Montcenis et la chapelle

 

                         Le lac du Montcenis, dont nous empruntons une partie de son contour est bas en eau. Ses berges déchaussées nous privent de son spectacle habituel, celui dont j’avais l’image les années passées.

            Il est maigre le lac, il fait malade !…Je suis déçu.

 

 Il est maigre le lac....

 

            Heureusement, passé le refuge il ne se voit plus. La montagne, qui elle n’a pas changée, m’entraine à nouveau vers des rappels. Ceux que je suis venus chercher, ceux qui ravivent la flamme de souvenirs heureux. Combien de fois suis-je venu dans ce coin ?

           Beaucoup, sans doute une dizaine si je compte mes ‘’hivernales’’ faites dans le cadre de mes accompagnements à ski. Elles sont liées à cette piste de la station de Val-Cenis qui descend jusqu’aux abords du lac. Là, durant des années j’y ai conduit le groupe des ‘’grands’’ des écoles Cassini de Morières avec Gilbert, Robert et bien d’autres moniteurs. Cela remonte à..……,mais les représentations que j’en garde n’ont rien perdu de leur fraicheur.

             Le sentier que nous nous choisissons est tracé pour nous conduire vers le lac Perrin.

 

               carte perrin

 

 

          perrin01

                                 Le lac Perrin ( photo internet )   

 

            Nous sommes sur des terrains qui ont vu s’affronter les armées françaises et italiennes lors de la seconde guerre mondiale. Des restes d’éclats d’obus révèlent de l’âpreté des combats. Par endroits, tels des fantômes du passé, de grands croisillons métalliques se dressent encore en remparts contre d’hypothétiques envahisseurs. Ils sont les restes d’anciennes lignes de défense soutenant des fils de fer barbelés. Ils sont les ombres de notre histoire, les spectres d’une évocation que je me cache à voir.

             Le temps que ma volonté ne les chasse, cette vision me ramène à cette damnée guerre d’Algérie. Il y a chez moi des regards dont le renvoi remet en route un processus qui a la peau dure.

             Je mets, là, fin à cette parenthèse. Je suis sur ce terrain pour randonner et non pour parler de mon histoire. Pardon.

         La neige qui fond sur le sentier pierreux rend la marche difficile. Il faut assurer chaque pas. Parmi les membres du groupe, les récalcitrants aux bâtons de marche se rendent aujourd’hui à l’évidence de leur utilité.

            La descente vers les ruines de quelques maisons et chalets d’alpages est un véritable casse-tête pour les personnes sensibles au vertige. Il faut dire qu’elle est limite ‘’escalade’’ et plus précisément désescalade pour ce qui nous concerne.    

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                

 Passage-en-dessous-du-lac-Perrin.JPG

 

             Plus loin il y a le lac de Savines, le col du Clapier. Notre ambition se limitera à vouloir remonter en direction du Petit Montcenis. Le pique-nique est prévu sur ce trajet qui offre un panorama d’un transport visuel sans limite. C’est beau ce que propose la montagne en ce début d’été. C’est enivrant.

 

 

 Le pique nique avant le col du petit Moncenis

 

               La-valee-d-Ambin.jpg

 

 De l'aire du pique-nique: La vallée d'Ambin

 

           Des cailloux de toutes les couleurs scintillent sur le sable que l’eau des ruisseaux fait danser. Mille espèces de fleurs décorent des recoins étonnants. Lovés dans le rocher apparaissent ci et là, pour qui sait les trouver, des gentianes printanières, la pensée du Montcenis, des mignonettes d’œillets.

 

 Gentiane printanières

 

 

                                                              La gentiane printanière

 

                                                                                                                                                         fleurs des montagnes 339

 

 Pensées du Montcenis

 

         La fleur, dans ce milieu hostile se cache des vents violents qui descendent de La Lombardie. Elle se veut également discrète pour échapper aux regards envieux des ramasseurs de bouquets, dont le sort est de venir mourir dans leur sac à dos ou lâchement jetés au sol par lassitude ou encore par un désintéressement subit.

         Le choix de l’aire ‘’casse-croute’’, comme à toutes les sorties, ne se fait pas sans moultes hésitations quant à son emplacement. Il y a toujours quelqu’un qui pense avoir trouvé l’endroit idéal, le mieux abrité et celui offrant la plus belle vue sur les paysages environnants. C’est ainsi, qu’à répétition et par petites vagues l’on voit se lever celles et ceux qui pensaient le choix précédent arrêté comme étant enfin le bon……..

 

 

  Après le casse-croute !!

Aprés le casse-croute!

                                 _________________________

 

             De vieilles bornes montrent l’emplacement de la frontière avant le conflit. Suite à la victoire des Alliés et des accords entre les deux pays, la ligne territoriale a changé. Nous sommes là, aujourd’hui, sur des terres revenues à nos couleurs.

 

 Col du Petit Moncenis. Borne marquant l'ancienne frontière

 

 Photos perso Vanoise 2013 083

 

 

 Photos perso Vanoise 2013 087

 

         En fonction d’arrangements locaux, les alpages situés sur ces hauteurs restent toutefois en communauté. Les riverains de ces zones sont tous bilingues ce qui facilite la communication. Les fêtes franco-italiennes organisées conjointement autour du lac par les maires de Lanslebourg et de Suse ont largement contribué au rapprochement des populations.

          Il faut rappeler que les ressentiments entre les riverains de ces deux contrées furent durables. L’initiative de ces deux élus qui remonte seulement à deux ou trois décennies a permis de nouvelles approches relationnelles dont………quelques unions devant les bourgmestres de ces deux villages qu’un temps la guerre, puis les rancœurs séparèrent durement.

                                 ____________________________

 

 Au-depart-du-refuge-du-petit-Moncenis.JPG

 

 

          Les différents sentiers pris pour le retour nous promenèrent parmi les fleurs et les chapelles.

 

 Eglise St Jean-Baptiste près du refuge du Petit Moncenis

 

         À ce propos, avec pour seule intention de prendre la photo de l’une d’entre elles, alors que j’en cherchais le bon angle, qu’elle ne fut pas ma surprise d’avoir été, à mon insu et à mon corps défendant, le témoin dérangeant de l’une de ces associations se voulant sans doute conforter l’entente franco-italienne !…….

          Ils étaient là, nus comme des vers plein cadre dans mon Lumix que par réflexe je me surpris à éteindre.

          Que croyez vous que je fis ?:

          J’étais venu pour la chapelle et non dans une démarche de voyeur alors….la photo je lai faite……… Certes, j’ai du changer l’angle de ma prise de vue, mettant ainsi fin et sur le champ à mon involontaire indiscrétion.

          Pour assurer les deux amoureux de mon départ, c’est les pieds trainants que je quittais les lieux. Embarrassé, mais non coupable, je me surpris alors à devoir étouffer un fou-rire.

      

 Aven près du refuge du Petit Moncenis

Sur le sentier du retour: Aven près du refuge du Petit Montcenis

 

 

  Note: Si quelquefois j'utilise des photos empruntées sur le net.....c'est que j'ai raté les miennes.....

                                          Je remercie leurs auteurs pour l'aide qu'ils m'apportent.

 

                                           Récit à venir: Le refuge de La Dent Parrachée

Partager cet article

Repost 0
Published by Marcel Tauleigne - dans Randonnées Pédestres
commenter cet article

commentaires

Francis 12/09/2013 22:03

"En son âge viril, espousa Gargamelle, fille du roy des Parpaillos, belle gouge et bonne troigne, et faisoient eulx deux souvent ensemble la beste à deux douz, joieussement se frotans leur lard
tant qu'elle engroissa d'un beau filz et le porta jusques à l'unzièsme moi" RABELAIS - Gargantua.
On parlait aussi de "escrimer de l'espée à deux jambes"... de nos jours, ils sont moins fleuris à "pécho les meufs !".
Amitiés

Francis 12/09/2013 06:35

Nus comme des vers dans les alpages ! Ce qu'on nomme vulgairement "la bête à deux dos", quelle drôle d'idée, ou plutôt quelle vigueur irrépressible ! Votre groupe est bien nombreux et montre tant
de ventres rassasiés puis assoupis qu'on aurait bien aimé être de cette sieste fameuse aussi.
Amitiés

Marcel Tauleigne 12/09/2013 21:39



Je ne connaissais pas cette expression de ""bête à deux dos". Il est comme cela des situations où rester naturel n'est pas évident et pourtant il semblerait que nous nous en soyons bien sortis.
Ils n'ont pas sauté sur leurs vêtements, à peine esquissé un geste de surprise. Quant à moi, le peu que j'ai pu en voir ne m'a pas troublé la vue !!!Amitiés également à toi et merci pour ton
commentaire.



Présentation

  • : Le blog de Marcel Tauleigne
  • Le blog de Marcel Tauleigne
  • : Il s'agit d'un blog dont l'objectif principal sera de présenter mes occupations de loisir. Mon travail d'écriture, ma peinture, ainsi que ma passion pour le sport,dont je m'apprète à commenter certains souvenirs.
  • Contact

Recherche