Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 octobre 2012 3 31 /10 /octobre /2012 15:21

 

         Randonnée autour des sources de la Drôme

 

                                                                                                                                                                     Vous avez dit autour!! Montage d'Hubert     

 

                                                           Montage d'Hubert!

 

                                                    Pour rouler depuis des

 décennies dans ce que je nomme familièrement mon ‘’pétouillé’, mes coins familiers, c'est-à-dire les départements voisins du Vaucluse, je ne m’étais  jamais approché des sources de la Drôme à vélo. Ce jour d’octobre, le circuit concocté par Hubert prévoit de s’y rendre par un itinéraire en boucle autour de la Montagne de l’Aup.

 

                                     La crête de la montagne de l'Aup

 

      Il s’agit d’une vaste barrière rocheuse semi-circulaire dont le Duffe en coiffe le sommet à 1757 mètres. Sa crête à la configuration panoramique ouvre un regard sur le Mont-Ventoux et le massif des Baronnies, mais également sur le Dévoluy, les Ecrins et le Vercors. Le climat y est aride tout en présentant une double identité qui se veut être à la fois montagnarde et méditerranéenne. Une faune et une flore originaires de ses deux versants viennent en attester l’originalité.  

       Invité par ce même Hubert, passionné de chemins dont il nous fera découvrir plus tard un spécimen pas piqué des verts, me voila embarqué sur ma randonneuse à devoir suivre celui en qui, il est vrai, je reconnais un spécialiste de la navigation. Dispensé de carte, je vais pour aujourd’hui me contenter de le garder ….à l’œil.

 

                                                                                                                                                                      Rando de la Drôme. Les Alpes en fond   

 

        

                             Petite particule au milieu de trois professionnels spécialistes de l’atome, me voila tenu de ne pas me faire larguer par mes camarades au risque de galérer grave vu la désertification des lieux qui nous entourent.

      Le départ se fait du village de La Charce à 617 mètres d’altitude, pas très loin de Rémuzat qui fut courant mai dernier le siège de mon mini séjour avec le club de Rognonas ( Raconté sous le titre de ‘’A propos d'un raid.) 

 

 

                                           chateau-la-charce

 

                                                           Le château de la Charce

 

      La route se fait montante dès les premiers tours de pédales. Elle s’enfonce dans un environnement à la fois minéral et boisé qui se veut caractéristique de ce coin de la Drôme.

       Pour ce début d’ascension, le rythme de sénateur adopté par mes compagnons me convient à souhait au point de pouvoir les suivre sans avoir à râler !!!.

       Il faut dire que je suis devenu un vieux diésel……   dont le turbo a atteint sa limite d’âge pour ce type d’effort. Depuis cette perte de ressources la mise en route m’est devenue difficile. Alors, il m’arrive parfois de faire preuve de mauvaise humeur dont mes amis me savent coutumier. Quand cela se produit, EUX qui sont encore jeunes, vont de quelques tours rageusement infligés à leur pédalier……. se mettre à l’abri de mes jérémiades.

      C’est ainsi, et sans avoir eu à émettre de plainte, que je gravis le col de Fays !!! Il s’agit là d’une ascension sans gros pourcentages nous permettant de mettre au compteur de la dénivelée les premiers 450 mètres sur un total prévu de 1500 mètres environ!!!!. Dans l’enfilade, suit le col de Rossas dont une partie de son nouveau tracé amène la route a faire des bonds. Certes courts , mais avec des raidillons à vous mettre droit sur les pédles. 

 

                                           Ma Valèro

 

.

     -Tu verras m’avait dit Hubert, celui là se fait pratiquement tout en descente, sauf qu'il n’y était plus passé depuis que les Ponts et Chaussées en ont coupé certains virages ce qui aujourd’hui en redressent les rampes !!!

     Valdrôme sera notre première visite  curieuse de la journée. Nous y apprenons que le village était déjà connu à l'époque Gallo-Romaine. Terre d'élevage et  culture de lavande et de blé dur, il est également un lieu d'accueil pour le tourisme sportif en particulier. A quelques kilomètres de là, une station de ski alpin est implantée sur la montagne de la Pyramide.

     Très tôt ralliés à la Réforme, ses habitants furent longtemps victimes de persécutions.

      Remarque: Valdrôme est l'une des rares communes de France a ne pas posséder un lieu de culte pour les Catholiques.

     A peine nos vélos repris, un panneau nous annonce que la descente du col est barrée ce qui ne nous découragera pas pour vouloir continuer notre route!!!!      

      La saison touristique touchant à sa fin, la route est à présent rendue aux cyclistes. Bien dessinée, étroite et sinueuse, elle permet d’avaler le restant de la pente du col de Carabès sans donner l’impression d’avoir trop à forcer. En effet, le sentiment est tout autre quand la chaussée est rectiligne. La déclivité nous apparaît alors agressive, ajoutant le sentiment de vouloir nous défier !!!.

      C’est au deux tiers de son parcours que sont indiquées les sources de  la Drôme. Divers aménagements permettent d’en visiter l’environnement et de découvrir l’histoire d’un glissement de terrain qui en 1936 engloutit la totalité des maisons du village de La Batie des Fonts. Au nom du principe de précaution ( déjà ), le site avait été évacué de ses habitants. Aucune victime ne fut à déplorer.    

                                                                                      

 

         Rando de la Drôme avec Hubert.09.2012 025

 

Le charme bucolique de l'endroit excite le désir d’en faire notre halte pique-nique. Cependant, trop avancée dans la matinée en rapport de la distance parcourue, il nous fallu rapidement en abandonner l’idée. Après quelques photos du site, reprise de la grimpette pour en finir de ce qui sera le troisième col de la matinée (1261 mètres ) et dont le sommet nous fera basculer dans le département des Hautes Alpes.  

      Arrivé à sa cime, comme une piqûre de rappel, un barrage viendra plus loin tenter de nous décourager à nouveau de continuer notre chemin !!! 

 

                                      Sommet de Carabès

 

 

                                       Entre outils et pelleteuse.

 

 

      Un vélo ne demandant pas beaucoup de place pour se tracer une voie, transgressant l’information, la plongée vers ce qui était notre itinéraire pris place de notre inquiétude quant à devoir faire marche arrière si toutefois nous ne pouvions pas passer. Après avoir franchi le chantier entre divers outils et pelleteuse, nous traversons La Piarre et Le Vissac sur une route encore goudronnée. Viendra ensuite l’ascension du col d’Arron qui,  s’effectuera sur un sentier au revêtement instable qui laissera des traces douloureuses aux fessiers!

 

                            Le col d'Arron

   

      Si la montée fut exigeante, la descente demanda un effort particulier aux mains qui durent, sur la totalité du parcours, serrer les poignets de freins au risque de se rompre les os. C'est à la hauteur de L'Adoux-l'Oule..... qu'enfin un revêtement plus hospitalier réapparu pour rejoindre la route qui descend du col des Tourettes. Montmorin sera le dernier village visité avant de rejoindre La Charce.                       

       Les kilomètres sont longs quand la pente est sévère et que la vitesse que l’on tient péniblement frise les lois de l’équilibre. J’avoue ne pas être à l’aise dans cette pratique. L’attention doit être permanente pour éviter les gros cailloux et les ornières. La progression devient un exercice de style quand subitement la roue arrière s’ensable et patine. La vitesse devenant alors nulle nous amène à devenir acrobate malgré nous. La manœuvre qui pour ma part est souvent hasardeuse me conduit alors à des écarts de langage !!!!. Pourquoi me direz vous pratiquer les chemins quand il existe des chaussées goudronnées et confortables ?  

 

                                                         Route du col de Carabès 

 

            Descente du col de Carabès

 

      Dans le cas du projet d’Hubert, le chemin raccourcissait la distance à couvrir. Il a donc permis de mettre en place un itinéraire intéressant dans une durée raisonnable compte tenu de la saison automnale. L’intérêt des objectifs prioritairement visés, les sources et les chemins qui sont des marottes d’Hubert, purent ainsi faire l’objet de sa satisfaction et de notre curiosité!)

 

                                                Drôme avec Hubert.

 

       Outre cela, le chemin offre une liberté que la route ne permet pas à cause des bruits de la circulation automobile par exemple. Celle entre autre de pouvoir pénétrer la montagne dans son intimité et de partager avec elle le secret des clameurs de sa vie animale et la flore sauvage. 

 

                                     Au-sommet-du-col-d-Arron.JPG

 

 

      Le chemin est l’archétype de l’exercice libre au plan de la flânerie qui est là sans danger en comparaison du déplacement sur les voies ouvertes aux véhicules à moteur. L’air respiré y est agréable. Le climat que génère l’environnement est propice aux réflexions autour desquelles il m'est plaisant de méditer.

 

                                                                                                                                                                        Rando de la Drôme avec Hubert.09.2012 026

 

      Je clos là l’éloge du chemin, qui vous l’aurez compris n'est pas ma tasse de thé à cause de sa pénibilité. Cependant, je veux bien reconnaître la nécessité de son aide quand, comme cela fut le cas, il permet de boucler un tour qui sans son emprunt n'aurait pas été possible dans le temps qui nous était imparti.    

 

                                       Avant la (mauvaise ).... rencontre d'un amateur de cuisses! 

 

                                                         Grenouille encore valide!!!

       

                                                                                                     

                                                   ___________________________________

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Marcel Tauleigne - dans Randonnées Cyclo
commenter cet article

commentaires

Francis 31/10/2012 23:20

J'ai raté le départ ! Alors je vais me hâter de tenter de vous suivre... sur la carte routière. Belle balade ensoleillée entre gens de bonne compagnie. Les sentiers, pistes et autres chemin
enrichissent de nouvelles possibilités et paysages nos balades déjà extraordinaires.
Tes photos sont superbes quoiqu'un peu petites.
Amitiés

Marcel Tauleigne 01/11/2012 22:43



Tu me dis avoir raté le départ, mais c'est pour me suivre sur la carte que tu risques de rencontrer des difficultés. Je n'ai pas placé Montmorin au bon endroit du parcours!!! ( la chronologie est
à présent rétablie). Le chemin offre effectivement un autre regard, mais il est parfois difficile de pouvoir rester sur le vélo!!!Pour ce qui est des photos ( je suis jaloux des tiennes ) il
me faut trouver quelqu'un qui me montre comment insérer mes clichés à partir d'un format plus grand.


Bien le bonjour et belles photos d'automne



jackie 31/10/2012 20:41

Bonsoir Marcel, je reconnais qu'il faut avoir la foi et adorer l'effort pour faire toutes ces randonnées. Vous êtes une bonne équipe on sent l'amitié qu'il y a entre vous. La description de tous
ces chemins, les beaux sites que vous traversez, me permet de visiter tous ces coins que j'ignorais.
Bonne continuation dans vos sorties. Amitiés jackie

Marcel Tauleigne 02/11/2012 08:50



BONJOUR JACKIE,


  Il n'y a pas dans notre démarche seulement l'effort pour l'effort, mais le besoin d'aller vers des quêtes. Celle de la retrouvaille entre copains ou amis. Celle allant vers de
nouveaux regards. Celle d'un plaisir que chacun, même dans une situation identique vit d'une façon identitaire ce qui lui est renvoyé. J'aime tout celà et j'apprécie la chance qui m'est
donnée de pouvoir en bénéficier.


Je vous embrasse.



Présentation

  • : Le blog de Marcel Tauleigne
  • Le blog de Marcel Tauleigne
  • : Il s'agit d'un blog dont l'objectif principal sera de présenter mes occupations de loisir. Mon travail d'écriture, ma peinture, ainsi que ma passion pour le sport,dont je m'apprète à commenter certains souvenirs.
  • Contact

Recherche