Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 janvier 3 2 09 /01 /janvier /3 09:12

 

 

                                              J'ai Rêvé Mon Père

  

                                                    Ce livre vient d'être réédité

 

                                        Disponible sur commande à l'adresse de l'auteur

 

                                                   marcel.tauleigne@orange.fr

 

                                                           PRESENTATION

 

         Depuis longtemps je rassemble des notes prises sur des supports les plus divers dans le but avoué de m'en servir comme mémoire, outil précieux du souvenir qui me permettra d'aller revisiter ce que fut ma jeunesse.

 

         Ecrire pour dire ce que le temps n'a pas effacé, pour parler du temps des souvenirs, parler de ma difficulté à pouvoir grandir.

 

         Parler de mon père avec amour, tendresse et reconnaissance grâce au temps qui m'aide à relativiser les choses. Vous le faire découvrir tout en m'aidant à mieux le connaître. Parler de l'Ardèche dont je suis originaire par filiation et que j'aime par choix.

 

         Raconter mes estives  comme vacher, entre la Souche et la Croix de Bauzon. Faire revivre les scènes paysannes du milieu du siècle dernier. Retracer ce que fut pour moi une leçon de vie au sein de ma famille d'accueil à la ferme de Chevalet.

 

        Parler d'Antonia.

 

        Parler de mon service militaire, de l'Algérie, de mon vécu de soldat sans armes, de cette période qui m'a profondément marqué, où je tente désespérément de gommer ce que je n'aurais jamais voulu y voir.

        j'ai retenu pour vous et pour moi les histoires, les rencontres parfois cocasses, toujours riches, drôles, humaines, de celles qui sont nées du hasard, de celles offertes dans le cadre d'un partage sans calcul.

                                                             Je viens vous raconter...
                                                              Je viens vous parler...

 

                                                 Marcel Tauleigne . Roman de 300 pages.

 

 

Notes diverses

 

        ( J'ai toujours aimé la compétition, celle qui oblige à se dépasser, celle qui nous situe par rapport aux autres, celle qui nous fait exister dans la conquête de l'inutile.)

 

 

         Quelle belle expression, la conquête de l'inutile! Au contraire de la guerre d'Algérie, que Marcel Tauleigne vit et décrit avec révolte et indignation, un homme qui grandit dispose de moyens lumineux pour se confronter à l'humain sans le détruire. Il doit aller à sa rencontre pour le plaisir de la curiosité, celui de la découverte, de l'amitié, de l'amour.

 

        C'est ce plaisir qui guide le petit Marcel quand, à neuf ans, il fait son apprentissage comme garçon vacher sur le plateau ardéchois. La ferme de Chevalet, les forets de fayards, les grandes étendues de bruyères et de genets seront son territoire pour cet été de 1949.

 

        Évidemment son père l'abandonne pour ces trois mois de longues vacances! Évidemment , il lui en veut pour ce qu'il croit être un manque de tendresse, mais quelle merveilleuse école que cette vie au milieu des montagnes pour lesquelles il gardera un amour indéfectible.

 

        Et finalement, son père ne lui a t'il pas fait le cadeau que l'on attend d'un père. Celui du chemin de l'autonomie et de la transmission de ses racines.

          

 



Marcel Tauleigne.  Roman de 300 pages.

 

Réédition récente 

Disponible sur commande auprès de l'auteur . Prix de vente 17£, frais de port offert.

 

Marcel.tauleigne@orange.fr

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Marcel Tauleigne - dans Livres
commenter cet article

commentaires

Aubert Jean-François 15/02/2011 17:52


Je viens de terminer votre premier ouvrage. J'ai pris grand plaisir à le lire. L'émotion est présente très souvent, mais empreinte de pudeur et de retenue.Cela la rend plus prégnante, plus
authentique. j'aime la façon dont vous arrivez à évoquer votre ressenti après les descriptions de faits établis.Quelquefois vous avouez ne pas parvenir à décrire tout à fait vos sentiments. Cela
ouvre la porte à nos propres réactions car les situations auxquelles vous faites allusion nous pouvons alors les traduire à notre façon en quelque sorte. le lecteur que je suis respecte avec
humilité les épreuves que la vie vous a imposées. L'Algérie, la solitude ou encore les divergences d'opinion avec un père retrouvé... Tout cela je ne le connais pas. Mais Antonia, ah Antonia... Qui
n'a pas eu son Antonia? Merci donc pour ce moment de lecture où souffle le vent de l'Ardèche et celui de... la vie.


Marcel Tauleigne 15/02/2011 22:44



Merci, vos commentaires me touchent et m'encouragent à continuer d'écrire. Ce mode d'expression me passionne depuis longtemps. J'attendais la retraite pour pouvoir y consacrer le temps nécéssaire
afin de présenter un travail qui se voudrait abouti. La peinture, quant à elle ne me prend pas la même énergie, elle me défoule.



jackie 23/12/2010 13:55


Bonjour Marcel.
C'est super ce que vous avez fait, je suis admirative, je compte venir souvent voir vos créations.
La retraite est une chose merveilleuse, l'occuper positivement permet de ne pas voir passer le temps.
A bientôt Amitiés jackie


Présentation

  • : Le blog de Marcel Tauleigne
  • Le blog de Marcel Tauleigne
  • : Il s'agit d'un blog dont l'objectif principal sera de présenter mes occupations de loisir. Mon travail d'écriture, ma peinture, ainsi que ma passion pour le sport,dont je m'apprète à commenter certains souvenirs.
  • Contact

Recherche