Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 février 2012 6 04 /02 /février /2012 17:32

    Randonnée au départ de Beaumes de Venise  

 

               

                  DIVERS-004-copie-1.jpg       

 

                                     Un peu d'historique:

 

          L’origine du nom de ce village vauclusien (2400 Âmes à l’année pour 4500 en saison touristique) n’a rien à voir avec la célèbre citée italienne. Plus modestement, Beaumes, anciennement balmes, fait référence aux grottes dans lesquelles ont vécu ses habitants durant des siècles et Venise, rattachement plus récent quant à lui à son appellation, rappelle son annexion au Comtat Venaissin (Vénesse). Ses habitants sont des Balméens.

 

                      Photos-a-peindre.jpg

 

Situé au pied des Dentelles de Montmirail, bien abritées du Mistral, ses terres sont essentiellement plantées de vignes produisant un raisin muscat dont il est fait un vin liquoreux réputé. C’est aux alentours de 600 Av J-C que les grecs ont implanté cette culture répartie sur des domaines dont l’entretien se pérennise depuis près de trois millénaires. Des oliviers multi-centenaires, leur positionnement à flan de colline les ayant, pour la plupart, protégés du gel ravageur de 1956, viennent peupler les terrains moins propices à la viticulture. 

 

                                                                                        

                                 Les Dentelles de Montmirail

 

                       Rando-sur-les-pas-des-Ligures--des-Romains--des---030.jpg

 

                    Les ligures: Le peuple des statues-menhirs.

 

Ligures, signifie haut perché en raison de leur habitat creusé dans la roche calcaire et principalement situé au sommet des collines ou, selon leur emplacement, dans un conglomérat de sable jaune mollassique de type helvétien.

Il s’agit d’un peuple dont les traces sur le territoire provençal remonte à la fin du néolithique, soit 2700 Av J-C, c’est à dire avant les Grecs, les Celtes et les Romains. Ils seraient les descendants des tribus Chasséennes et auraient pénétrés notre territoire à partir des côtes atlantiques.

Ils pratiquaient l’élevage et une forme de culture. Ils étaient sédentaires. Il reste sur la commune des traces de leur existence, dont des sarcophages.

 

                             ______________________  

 

                                          La randonnée:          

 

 

                  DIVERS 009

 

       Il s’agit du groupe des Galéjaïres* de Barbentane, conduit ce 15 janvier 2012 par Michel-le-Parisien. Celui qui lit les cartes à l’envers et qui a failli nous perdre un lendemain de jour de l’an dans la colline de Saint-Michel de Frigolet lors de la randonnée des moulins. A sa décharge, il est vrai que cela ne s’est plus répété…encore que….Il lui arrive de nous faire bartasser ( lire pour ce mot barbare : marcher sur un terrain de découverte ) dont, par définition, nul ne sait où il conduit….. Je rappelle que c’était le lendemain d’un jour ‘’d’arrosage copieux’’, ce qui lui valu notre indulgence….en échange de… deux bouteilles de punch qu'il nous amena à la rando suivante. Ceci dit le Michel, "joueur" de cartes s’il en est un, pour faire sérieux, laisse dépasser de la poche de sa tenue de campagne, bien à la vue de sa troupe, une carte au 25 millième, mais…. ce n’est pas forcement celle de la rando du jour. J’en ai eu la preuve il y a quelque temps de cela. En effet, le bord de couverture laissait apparaître des Bories alors que nous étions........ en Camargue.

-Sois gentil me dit il, ne dit rien, Je sais que pour certaines de nos ouailles voir la carte les rassure, il n’est pas nécessaire de les angoisser à l’idée que ce n’est pas la bonne. Personne n’y verra rien et la rando je la connais sur le bout des godasses. Ce qui s’avéra juste…ce jour là. 

 

                           Rando sur les pas des Ligures, des Romains, des...-copie-1

 

                                     Notre Dame d'Aubune

 

     La première étape nous conduit à la Chapelle de Notre Dame d’Aubune datant du XIIe siècle. Elle fut construite en l’honneur de Charlemagne pour une victoire contre les Sarrasins. Un sentier, comme je les aime, monte en lacets au milieu d’une garrigue peuplée de cistes, de romarins et de genets épineux, généreusement fleuris pour la saison. Le plateau, naturellement arboré de chênes-verts et de pins méditerranéens, recèle des fouilles et des ruines de monuments anciens. Le manque de précision quant à leur localisation nous fait les ignorer alors que d'après la carte, nous savons les longer. 

 

                     diverses-214.jpg

 

           À même le falaise, emplacement montrant l'extraction d'une meule.

 

Une curiosité, déjà connue pour certains d’entre nous, justifie une halte photos. Il s’agit d’une falaise ayant servie, voici plusieurs siècles, de carrière pour l’extraction de meules pour moulins à blé et à huile. Par commodité, mais également en fonction de la grandeur de la pièce à extraire, le maître d’œuvre pouvait choisir de travailler sur sa partie verticale, ou à l’horizontale selon la nature et la composition de la roche.

 

 

                             Rando-sur-les-pas-des-Ligures--des-Romains--des---012.jpg

 

                                   Meule laissée sur place, à cause de.....

 

      À présent, la chaîne des dentelles de Montmirail, terrain d’excellence pour les grimpeurs, se dresse devant nous, faisant barrage aux regards qui voudraient survoler la plaine du Rhône dont on aperçoit la brume qui surnage au dessus de son lit.                  

Le paysage environnant est riche de ses massifs. Le Luberon, les Monts de Vaucluse en sont des représentants fournis en chemins de randonnées forts agréables à arpenter. Le Mont-Ventoux, notre géant de Provence qui s’élève de 1912 mètres  au dessus de la plaine de Carpentras(1910 ou 1908) sur certains relevés géodésiques, fait office de vigie bienveillante sur les 3567 kilomètres carrés que comptent le Vaucluse,  l’un des plus petits départements de France. 

La halte repas est choisie avec discernement. La recherche d’un coin à la calle ( lire à l’abri du vent ) demande à aller au delà de l’heure prévue pour la restauration. Il fait bougrement frisquet ce 15 janvier. Toutes les précautions sont donc bonnes à prendre et c’est en prévision des risques de refroidissement que plusieurs bouteilles d’antigel font irruption des sacs dés le cul posé sur des souches qui nous serviront de siège .    

                                                                                                                                                          Le chemin se fait plus large. Il est là pour desservir les propriétés viticoles, permettant ainsi le passage des tracteurs et autres machines outils indispensables pour une culture moderne.

Sur sa gauche, des cavités indiquent la présence d’anciennes mines artisanales de gypse et d’ocre. Le gypse, minerai de couleur blanchâtre sert à la fabrication du ciment et du plâtre. Il est également intégré à certains engrais en vue d’assolements spécifiques.

Si ces points d’extraction sont aujourd’hui abandonnés faute de rentabilité, la commune de Mazan, petite localité voisine, compte sur son territoire l’un des plus grands gisements de gypse au monde et le plus important d’Europe pour ce qui est de son traitement à ciel ouvert.

 

   Entrée d'une ancienne mine de gypse                              Qui a dit bizarre !

 

  Rando-sur-les-pas-des-Ligures--des-Romains--des---022.jpg  Rando-sur-les-pas-des-Ligures--des-Romains--des---024.jpg

 

Bizarre, une succession de rochers empilés se pose en sentinelle pour nous indiquer que nous sommes sur le circuit. Aujourd’hui, le Parisien tient bon la route !!!! 

Les Dentelles de Montmirail, des secteurs équipés pour la varappe qui, il y a peu de temps je pratiquais encore, sont à portée de mes mains. Que de souvenirs je garde de mes cordées sur ses falaises.

La Grève de Cent Ans, Le Dièdre, La Cheminée de Tobey, La Dulférineuse, La Dalle en Pente, La fastoche, La Niquedouille, La Garce sont autant de noms de voies dont la consonnance se veut originale et qui tintent à mes oreilles comme le font les mousquetons s’entrechoquant sur le baudrier à l’amorce un pas. Je rêve de pouvoir, en second de cordée maintenant, me confronter à nouveau à cet exercice qui m’a donné tant de satisfaction et de plaisir. Les soins dont je bénéficie devraient réduire le handicap que me provoque une capsulite rétractile sur l’articulation de mon épaule gauche et comme par hasard je suis gaucher……

  

                               Site du grand Montmirail 

                                                                                                                                                                                  dentelles-montmirail-13 

 

Fini mes jérémiades, je reprends pour vous la randonnée qui traverse des champs de vignes à perte de vue. Chacune des parcelles, ou presque, possède son cabanon dont certains ont déjà fait l’objet d’un sujet sur mes toiles. En mauvais état pour la plupart, il faut espérer pour eux une restauration imminente au risque de voir s’effondrer ce qui reste un patrimoine. Ils sont les vestiges d’un passé où, surpris par son travail,  la nuit ou le mauvais temps, le laboureur d’autrefois, trop éloigné de sa maison pour rentrer, dormait là dans la paille avec son cheval dans l’attente du jour nouveau.

Certaines de ces constructions, de petites fermes, sont victimes de l’abandon de leurs locataires, qui aujourd’hui habitent le cœur des villages par commodité. Certains, pour répondre à une mode qui les différencierait du monde des paysans d'autrfois dont ils auraient honte !

La viticulture reste une activité à part des autres métiers de la terre.

 

                                                                                                                                               2009 photos diverses 265 

 

Note * : Galéjaïres : En langue provençale, personnes pratiquant la plaisanterie.

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

TAULEIGNE 06/02/2012 11:18

Bonjour Francis,
Les Dentelles, Le Luberon, Les Alpilles et le Mont-Ventoux sont nos terrains de randos inter-saison en vue de préparer notre semaine en "haute montagne" prévue pour fin de juin en Vanoise. Je
t'imagine en reconnaissance, le "kodak" en bandoulière, croquant les paysages de frimât qui illustreront ton nouvel article. Tout seul est-ce prudent?
Marcel

TAULEIGNE 06/02/2012 10:45

Jackie,
Je connais bien les Dentelles de Montmirail pour y avoir grimpé sur plupart de ses voies (pas toutes car certaines sont largement au dessus de mon niveau technique et physique ) Quant aux noms que
je cite, ils correspondent à leur identité que l'on retrouve sur des topos-guides qui en expliquent leurs difficultés,leur longueur, leurs points d'accrochage. Certains de leur patronyme portent
des noms "d'oiseaux" que je n'ai pas osé citer tellement ils sont "gratinés"!!!.Les personnes qui ouvrent les voies ont un vocabulaire plein de fantaisie!!!
Marcel

Francis 05/02/2012 08:22

Ah la piste entre SUZETTE et CRESTET ! Nous l'avons parcourue avec l'équipe que tu connais augmentée de quelques éléments. A l'occasion de la pause, comme un pied de nez-moquerie à l'égard de celui
qui tient la carte, sait d'où l'on vient, où l'on va et par où on passe, Evelyne avait lesté ma sacoche de quelques cailloux ! Je crois bien qu'elle a dû trouver des pommes de pin au fond de son
duvet le soir ! Suis-je bête, mais c'est sûr, nous avons en Côte d'Or BAUME LA ROCHE et dans le Jura BAUME LES DAMES nichées à l'abri de hautes falaises calcaires... je me plaisais à penser que
BEAUME DE VENISE, tenait son nom du divin nectar produit là-bas ! En matière d'antigel, si vous sortez aujourd'hui, il va falloir monter dans les degré et s'assurer que Michel ne risque pas
l'erreur de parcours ! (PS - nous étions hébergés au gîte des dentelles à GIGONDAS) - Merci pour cette belle balade. J'étais hier seul, de fond de vallée en crêtes forestières à la recherche de
chemins non balisés, ça craquait, crissait sous les pas, les arbres grinçaient au vent, le vrai hiver comme chef d'orchestre d'une sortie en musique.
Bon dimanche

jackie 05/02/2012 01:26

Bonsoir Marcel,
Quel régal la lecture de cette randonnée à Beaume de Venise. J"avais un oncle qui était de ce joli village, il en était trés fier,en vous lisant j'avais l'impression de l'entendre. Quand on lui
demandait d'où il était, fièrement il disait "du Comtat Venaissin". Il faisait son effet car peu de gens savaient où s'était.
J'appris beaucoup de choses, vous n'etes pas avare de détail.Surtout les noms des dentelles de Montmirail, noms bien provencaux.
C'est chargé d"histoire que vous avez le don d'écrire et d'interesser les gens qui habitent si prés et ne connaissent pas.
Peut être aprés la lecture certaines personnes iront découvrir ses sites magnifiques.
Vous avez repris rapidement vos sorties aprés votre opération, continuez prudemment, mais le plaisir de vous lire je vous dis "a la prochaine".
Bon dimanche; Amitiés jackie

Présentation

  • : Le blog de Marcel Tauleigne
  • : Il s'agit d'un blog dont l'objectif principal sera de présenter mes occupations de loisir. Mon travail d'écriture, ma peinture, ainsi que ma passion pour le sport,dont je m'apprète à commenter certains souvenirs.
  • Contact

Recherche