Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juillet 2017 1 10 /07 /juillet /2017 21:36

Histoire sommaire de l'Irlande. Elle commence avec les premières traces d’habitations humaines, il y a plus de 10 000 Av-JC, quand des chasseurs-cueilleurs venant de la Britannia, Grande Bretagne actuelle et d’Europe continentale, s’installent sur l’île. Quelques traces archéologiques de cette période sont encore visibles.

       *Les Celtes arrivent au début du IIe millénaire avant notre ère et celtisent les autochtones. 

    *À la même époque, les Romains qui occupent pourtant la majeure partie de la Britannia, ne mettront jamais les pieds sur cette île qu'ils nomment Hibernia. Pour eux, sa population est trop difficilement assimilable et trop loin du cœur de l'Empire ! 

     *Suite à l’arrivée de Saint Patrick en 432, puis à celle d'autres missionnaires, le christianisme supplanta les pratiques celtiques. La christianisation de l'Irlande marque ainsi la fin de la civilisation celtique, du moins en ce qui concerne sa mythologie. En effet, la structure de la société, quant à elle, sera maintenue, avec, pour particularité, une classe sacerdotale prédominante.

 

 

330px-Saint_Patrick_(window) 

Saint Patrick, patron de La République d'Irlande. Photo empruntée à l'album du Net.

 

     L'histoire raconte que la conversion du pays s'est faite sans violence. Phénomène particulièrement rare pour qu'il soit souligné.

Irlande Juin 2017 116

Dolmen de Poulnabrone

 

          *À partir de l'an 800, après une succession d’invasions Vikings, la culture monastique et les différentes dynasties régionales de l’île s'en trouveront profondément modifiées. Cependant, ses institutions antérieures se révèlent assez fortes pour survivre et assimiler les envahisseurs.

           *L’arrivée de mercenaires normands en 1169, marque le début de plus de 700 ans d’implication directe de ces envahisseurs. Par la suite, les Anglais occuperont partiellement l'île. Le royaume d'Angleterre ne cherche pas, alors, à  en obtenir le contrôle complet. Il ne mettra en oeuvre son projet qu'à partir de la Réformation Anglaise et suite à des campagnes militaires datées de 1534 à 1691. Cette période sera marquée par une politique de colonisation de l'Irlande par l’Angleterre qui conduisit à l’arrivée de milliers d’Anglais et d'Écossais protestants sur le sol de l'île. Alors que la défaite militaire et politique de l’Irlande gaélique devenait plus claire au début du XVIIe siècle, l’appartenance religieuse devient progressivement un facteur identitaire qui divise la population, tandis que le facteur linguistique s’estompe à mesure que le gaélique est dominé par l'anglais. À partir de cette période, les conflits liés à la religion, devinrent un thème majeur de l’histoire de l’Irlande.

        *En 1613, le renversement de la majorité catholique dans le Parlement d'Irlande se réalisa principalement à travers la modification du territoire. Par calcul électoraliste, de nouvelles municipalités à celles existantes furent ajoutées. L' objectif d'alors visait à en élargir le nombre à partir de régions à population majoritairement protestante !

       *À partir de la fin du XVIe siècle, les catholiques, qui représentaient pourtant 85 % des habitants d'Irlande, furent bannis du Parlement. Le pouvoir politique est alors monopolisé par les protestants, tandis que la population catholique souffre de privations économiques et politiques.

           * En 1801, le Parlement irlandais est supprimé, l’Irlande est intégrée dans le Royaume-Uni de Grande-Bretagne par l’acte d'Union. Les catholiques sont encore interdits de siéger au nouveau Parlement, jusque à l’émancipation atteinte en 1829, sous condition que les plus pauvres, les plus radicaux et les indépendantistes soient interdits de vote !

          *Le XIXe siècle est marqué par une émigration massive des Irlandais. Plusieurs millions partent en direction de l'Amérique. Émigration accrue par les conséquences de la terrible famine qui sévit en Irlande entre 1845 et 1852. Cette famine fait d'ailleurs l'objet de controverses. Les nationalistes irlandais considérant que c'est, délibérément, que la couronne britannique a laissé les Irlandais mourir de faim. Une nouvelle famine sévit en 1879

 

           Contexte historique de la Grande Famine.

 

                                       Tout d’abord, il faut savoir que le manque de nourriture était récurrent en Irlande. Cependant la Grande Famine a marqué un tournant très important, car la pomme de terre était, et reste l’aliment le plus consommé dans ce pays. Pour comprendre les éléments qui ont déclenché cette grande crise, il nous faut remonter en 1649, lorsque Oliver Cromwell a institué son Property Act. Pour faire simple, au lieu de transmettre les terres d’un propriétaire irlandais au fils aîné de la famille, elles devaient être partagées entre les différents héritiers. La multiplication des exploitations agricoles, leurs morcellements ont abouti, de fait, à une perte considérable de sa surface originaire. Les haies, les murs de séparation multipliés par milliers, ont amputé des centaines d'hectares du territoire agraire.

         *1845. La population de l'Irlande est de 8.000 000 d'habitants. Le Mildiou commence à infester l'île causant une forte diminution de la production de la pomme de terre. De plus, l'Irlande est, à l'époque, oppressée par le Royaume-Uni qui l'oblige à maintenir ses exportations vers l'Angleterre alors que les familles sur place meurent de faim.

       Des aides financières extérieures furent bien apportées, notamment par le sultan Ottoman Abdümecit et par Sir Robert Peel, qui fit importer du maïs en grande quantité dans le but de le remplacer comme aliment au service des hommes. L'Irlande ne possédant pas de moulin adapté à sa mouture, la population tomba malade en le consommant cru ! 

     De ses famines successives, l'Irlande perdit plus de 4.000 000 d'habitants. Dont 2.000 000 suite aux décès. Une forte migration vers les États Unis complétera l'érosion de sa population. 

 

images (7)

Monuments rappelant la Grande famine. Photos  empruntées à l'album du Net.

images (13) 

 

       *En 1922, après la guerre d’indépendance irlandaise, les 26 comtés du sud de l’Irlande se détachent du Royaume-Uni suite au Traité de Londres, pour devenir l’État Libre d’Irlande sous la forme d'un Dominion. Libre, mais restant au sein de l'Empire Britannique !

        Le traité fut contesté par les Unionistes, majoritairement protestants, ce qui entraîna une guerre civile sanglante contre les Nationalistes, catholiques de religion, qui se terminera en 1925.

          Durant ces premières années, le nouvel État est gouverné par les vainqueurs de la guerre civile. En 1932, Fianna Fail, le parti des opposants au traité, dirigé par Eamon de Valéra, remporte les élections. Il restera au pouvoir jusqu'en 1948. En 1933, fait important, De Valera, devenu président du conseil, fait abolir le serment au souverain du Royaume-Uni.

     En 1937, il fait adopter une nouvelle constitution qui renomme l'État en Éire ou en anglais Ireland... et en français Irlande. Un traité conclu en 1938 avec le Royaume-Uni, lui laisse ses bases navales en Irlande. Ce traité entérine l'indépendance de l'Irlande du Sud. 

         Durant la seconde guerre, l'Irlande, libre de toute souveraineté étrangère, restera neutre. Interdisant même officiellement au Royaume-Uni, l'usage militaire de ses ports et aéroports.

       *Dernier fait en date, en février 1948, le parti Fine Gael remporte les élections. Le gouvernement de coalition qu'il constitue avec le parti travailliste proclame officiellement l'Irlande du sud; République d'Irlande. Le 18 avril 1949, le pays quitte le Commonwealth.

        ***Les six comtés restants au nord-est, connus sous le nom d'Irlande du Nord, restent rattachés au Royaume Uni. Touchée par des conflits sporadiques entre nationalistes (catholiques) et unionistes (protestants), des attentats et des scènes de guérillas vont faire de nombreuses victimes dans les deux camps. Ce conflit éclata au cours de troubles à la fin des années 1960, pour aboutir sur une paix difficile en 1990, soit trente ans plus tard. Des traces restent en place à Belfast en particulier, où un mur sépare encore les deux communautés!

Récit du voyage....prochainement.

Partager cet article

Repost 0
Published by Marcel Tauleigne - dans Commentaires Divers
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Marcel Tauleigne
  • Le blog de Marcel Tauleigne
  • : Il s'agit d'un blog dont l'objectif principal sera de présenter mes occupations de loisir. Mon travail d'écriture, ma peinture, ainsi que ma passion pour le sport,dont je m'apprète à commenter certains souvenirs.
  • Contact

Recherche